Bitchin Summer
Bienvenue dans la vallée de Prissiade,
Bitchin Summer est un forum RPG tout récent,
Du rire
Des rencontres
Des fous
Du suspense
Mais surtout de l'amusement !
N'hésite pas à nous rejoindre ou à demander un partenariat Wink



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enfin ... (Ali♥Nate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Enfin ... (Ali♥Nate)   Ven 19 Juin - 13:52

Allongée dans mon lit, j’observais la nuit laissait place au jour. Aujourd’hui était le grand jour que j’attendais tant depuis trois mois. Enfin il sortait. Ne tenant plus en place, je repoussai la couverture avant de me lever. J’étais en sous-vêtement mais je m’en moquai. J’observai mon chien encore endormi sur le tapis de la salle de bain. Il ne savait comment j’étais heureuse et surexcitée ce matin-là. Enfin … Enfin nous allions pouvoir construire quelque chose tous les deux ; pouvoir commencer par un nouveau départ ensembles. Il ne le savait pas encore bien sûr que j’avais tous ces projets en tête. Mais il m’aimait j’en étais persuadée. Je l’avais vu dans son regard !


Une fois douchée, j’enfilais une petite robe blanche bustier sans manches, assez courte et pas transparente. Je ne voulais pas qu’il me prenne pour quelqu’un que je ne suis pas ! Me maquillant légèrement, je fis mon possible pour rester le plus naturel possible. Mais je ne voulais pas non plus ressembler à un zombie, sinon il allait fuir avant qu’il ne vienne habiter chez moi … Enfin on avait dit que c’était le temps qu’il trouve quelque chose. Moi j’avais bien l’intention de le faire rester le plus longtemps possible ! Enfin, à vie quoi … Je le désirai et j’étais certaine que lui aussi. Souriant à mon chien, je passais ma main dans sa fourrure. L’animal releva la tête, les yeux à moitié fermés. Je lui souris avant de me diriger d’un pas joyeux vers ma petite cuisine. Je me servis un bon grand café dans mon mug avant de regarder à nouveau l’heure. Encore un quart d’heures à attendre …


Descendant rapidement les marches jusqu’au rez-de-chaussée, ce fut la première fois que ça ne me dérangea pas d’habiter au cinquième, seule sur tout le pallier … Au moins, nous serions tranquilles tous les deux. Il n’y aurait que nous deux…. Souriante, je descendis et montais dans la vieille Mini qui avait appartenu à mes grands-parents. Je mis la musique à fond, pour être sûre que tout le monde soit aussi de bonne humeur ! Arrivée, je me garais et ouvris ma portière. Je m’observais une dernière fois dans le rétroviseur. Je ne pouvais pas faire mieux … Souriante, je sortis. J’allumai une cigarette car j’étais en avance. Je la jetais et observais les portes. Enfin … Enfin elles allaient s’ouvrir et lui serait là … Enfin !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin ... (Ali♥Nate)   Ven 19 Juin - 16:02


La sonnerie affreuse de la prison fit son boulot comme tous les matins à 7h, la routine de chaque matin allait être pour la toute dernière fois. J’avais envie de faire la fête, j’allais enfin sortir de ce trou à rat où je croupissais depuis 5 longues années. 5 longues années à rester ici à être enfermer entre 4 murs. Je commençais à être dingue, je n’étais plus le même après avoir passé les lourdes portes du pénitencier. Entre tout ce temps à ne rien faire, j’avais passé un diplôme pour travailler avec les enfants ce qui totalement illogique quand on sait que je hais les enfants. On avait quand même bien déliré pendant toutes ses années, surtout avec mon partenaire de cellule. On était devenu comme des frères nous deux, on se comprenait bien et on avait les mêmes idées. Et il y avait une fille, je ne savais même plus comment elle s’appelait. Le seul truc le plus simple pour être sûr de ne pas me tromper c’était son surnom Ali.

Un gardien arriva dans ma cellule pour venir m’arracher de mon lit. C’était l’heure bientôt, je fis une grosse accolade à mon frère de cœur pour notre dernier en revoir et partis de ma chambre. J’atterris dans une pièce que je ne connaissais pas très bien, je l’avais vu une fois à mon arrivée ici. On me donna des vêtements pour sortir car les miens de m’aller plus du tout. Je passais plus d’une heure à faire de la paperasse et à dire des choses comme des promesses. Je me regardais une dernière fois dans un miroir, je portais un T-Shirt blanc qui moulait mon corps entièrement et un pantalon qu’on ne pouvait pas décrire. J’avais récupéré toutes mes affaires que j’avais déposées il y avait 5 ans de cela, il m’avait manqué mon joli portable. J’attendais sagement dans la cour que les grosses portes en métal blindées s’ouvrent. J’eus une étonnante surprise en voyant devant la porte un visage avec des cheveux roux que je connaissais très bien.

Cette Ali n’allait pas me laisser tranquille, je ne savais pas comment elle était tombée amoureuse de moi mais c’était très cool. Elle portait une robe blanche en bustier et elle n’allait pas me lâcher d’une semelle maintenant. Je m’avançai vers elle et lui fit juste une bise.

-Coucou Ali, comment vas-tu depuis 3 mois. Merci d’être venu me chercher ici, tu es un amour.

Bon ba maintenant le jeu de la manipulation allait commencer.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin ... (Ali♥Nate)   Dim 21 Juin - 11:19

J’attendais, impatiente que la porte métallique s’ouvre. Je voulais le voir ! Cela faisait trois mois que je ne l’avais pas vu, je n’en pouvais plus. Il était pire qu’une drogue pour moi, j’en avais besoin. Mais comment allais-je réagir ? Comment devais-je réagir ? Courir vers lui comme n’importe qu’elle petite amie normale … Ou au contraire, l’attendre, figée comme un poteau qu’il vienne me voir. Pourquoi n’y avait-il pas de guide pour savoir comment réagir lorsque le mec qui vous plait sort de prison ? Il fallait peut-être en écrire un, ça ne serait peut-être pas si mal que ça … Je fus interrompu lorsque les portes métalliques s’ouvrirent. Enfin … Je plissais les yeux, dans l’espoir de le voir tout de suite. Lorsque je l’aperçu, mon cœur eut un raté avant de se mettre à battre la chamade. Comment réagir ? Je ne savais plus rien … Je restais figée, le regardant s’avancer vers moi. Quand je sentis son souffle me chatouillait le visage alors qu’il me fit la bise, mon cœur explosa en millions d’étincelles. J’aurai aimé qu’il m’embrasse différemment bien entendu, mais que voulez-vous, c’était déjà mieux que rien !
-Coucou Ali, comment vas-tu depuis 3 mois. Merci d’être venu me chercher ici, tu es un amour.
Oh oui, je veux être ton amour, ta copine, ta femme, ton amante … Bon ça faisait un peu beaucoup pour lui car il ne le savait pas encore, mais il était à moi ! A moi seule. Réagissant enfin, j’eus un sourire avant de lui sauter dessus comme si j’étais un koala. J’entourai sa taille de mes jambes et son cou de mes bras. On aurait dit un parfait petit couple de loin. Ce que j’avais bien l’intention de devenir avec lui ! Je lui embrassai la joue avant de reculer légèrement ma tête, sans pour autant descendre.
-Ca va très bien, maintenant que tu es sorti ! Et toi, comment vas-tu ? De rien, c’est normal ! Je n’allais tout de même pas te laisser payer le bus ou un taxi, alors qu’on peut être tous les deux dans ma voiture …
Je redescendis et sans attendre, l’entrainais avec moi en direction de ma voiture. Je ne cessai de me coller contre lui pour qu’il réagisse … Enfin j’allais l’avoir !
-Tu es prêt à visiter notre chez nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin ... (Ali♥Nate)   Mar 4 Aoû - 15:26

J’avais l’impression d’avoir fait une boulette en ayant dit « tu es un amour ». Je vis dans ses yeux comme un flash, une leur qui ne me plaisait pas tellement. J’avais l’impression qu’elle pensait que je lui appartenais tout entier pourtant c’était elle qui était entre mes mains. Un sourire atterrit sur ses lèvres comme si on avait tout d’un coup remonté la clé d’une poupée. Et que d’un coup elle allait se mettre en action sans réfléchir. Elle me bondit dessus comme un bébé koala qui avait retrouvé sa maman. Ses jambes étaient autours de ma taille et ses bras autours de mon cou, je n’aimais vraiment pas ça encore si c’était celle que j’aimais encore ok mais elle… Je ne voulais pas voir cette scène dans un miroir j’en vomirais toutes mes tripes. Elle me claqua un bisou sur la joue, sa tête recula de la tête de la mienne mais son corps non. Le bal du blabla allait commencer quand sa bouche s’ouvrit :

-Ca va très bien, maintenant que tu es sorti ! Et toi, comment vas-tu ? De rien, c’est normal ! Je n’allais tout de même pas te laisser payer le bus ou un taxi, alors qu’on peut être tous les deux dans ma voiture …

Elle n’aurait pas du se gêner de venir, le taxi m’allait mieux que autre chose. Surtout le sous entendu du tous les deux dans sa voiture. Si elle pensait à des choses elle pouvait toujours courir jamais le premier jour. Quand elle voulu enfin se séparer de moi, une petit brise passa comme si elle me nettoyait. Elle me guida jusqu’à sa voiture sans qu’elle se détache de moi comme une sensu ou une glue. Elle attendait une chose de moi mais le but était de la faire attendre. Une vieille Mini était garé sur une place, elle n’était pas très grande à mon goût. Elle me dit :

-Tu es prêt à visiter notre chez nous ?

-C’est chez toi cher Ali, ta demeure t’appartient elle n’est pas a moi. Tu habites loin d’ici ? Répondis-je du tac au tac.

J’essayais de changer la discussion au maximum, il fallait que je la fasse parler d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin ... (Ali♥Nate)   Sam 8 Aoû - 15:59

J’étais contente qu’il soit enfin sorti de prison. Pendant ces trois derniers mois, je n’avais cessé de penser à lui sous toutes les formes possibles. Lorsque ses lèvres toucheraient les miennes pour la première fois. Lorsqu’il me prendrait dans ses bras musclés. Lorsque nous irions tous les deux déjeuners quelque part, main dans la main. Ah … J’avais déjà lu tout le livre, je savais comment ça allait se passer. Je l’aimais tellement ! J’aurais aimé qu’il m’embrasse, comme dans les films, mais il ne l’avait pas fait. Il ne voulait sûrement pas me brusquer en vrai gentleman qu’il était …. J’étais certaine que c’était ça qu’il l’avait empêché de poser sa bouche sur la mienne. Si j’avais été à sa place, à peine les portes se serraient-elles ouvertes, que j’aurai couru vers lui et l’aurais embrassé à pleine bouche, lui montrant ainsi mon désir, ma passion, mon amour, mon manque, pour lui …

Le tenant, je l’entrainais, doucement mais fermement, jusqu’à ma voiture. Elle n’était pas très grande mais c’était parfait. Dès que je passerai les vitesses, ma main ou mon épaule frôlerait sa peau. Ça me donnait envie de prendre le plus grand raccourci du monde, juste pour pouvoir le toucher avec innocence. Mais bon, si je faisais ça, il allait prendre peur … Et ce n’était pas mon but, loin de là !
-C’est chez toi chère Ali, ta demeure t’appartient elle n’est pas à moi. Tu habites loin d’ici ?
Je levais les yeux au ciel et lui donnais un petit coup sur l’épaule. Il voulait savoir si j’habitais loin dans l’espoir de faire quelques galipettes dans la voiture, sûrement … Quand je disais que j’étais sûr qu’il me désirait ! Ah comme j’avais raison !
-Certes elle n’est pas à toi. Mais techniquement, tu vas y habiter un moment, donc elle t’appartient aussi … Et à une demi-heure environ … J’espère que ça ne va pas te paraitre trop long ou trop court comme trajet …
Je lui fis signe de monter, avant de m’installer tranquillement derrière le volant. Je me redressai légèrement pour attacher mes cheveux, ce qui mit ma poitrine en avant. Je le vis jeter un coup d’œil ce qui fit bondir mon cœur de joie. Il me désirait, je venais d’en avoir la preuve ! Je mis le moteur en route, et m’engagea doucement pour sortir du parking.
-Alors dis-moi, qu’as-tu de beau à me raconter depuis trois mois … ? Tu aurais pu m’envoyer une lettre tout de même … Hormis celle pour me demander si tu pouvais loger à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin ... (Ali♥Nate)   Sam 8 Aoû - 20:10

Je ne pensais pas que ça allait être aussi facile, la moindre chose que je faisais avait l’air de la rendre heureuse et encore plus folle que moi. Si je lui demandais de se jeter d’un pont je crois bien qu’elle le ferait sans hésiter. Je ne croyais pas que des gens pouvaient être aussi naïfs et manipulé aussi facilement. Finalement c’est comme si je jouais à un jeu et elle c’était les pions, vous savait les petits cabotins tout moche en plastique ba c’était un peu ça. Elle leva les yeux au ciel et un bon coup d’épaule sur la mienne. En réfléchissant bien il fallait que je fasse semblant de la désirer et la j’avais le jackpot pour moi tout seul. Elle répondit enfin :

-Certes elle n’est pas à toi. Mais techniquement, tu vas y habiter un moment, donc elle t’appartient aussi … Et à une demi-heure environ … J’espère que ça ne va pas te paraitre trop long ou trop court comme trajet …

Oh qu’une demi-heure malheur à moi si on pouvait ne jamais arriver chez elle ça serai parfait pourtant pour cela il faudrait que sa voiture soit plus grande. Elle me montra la porte de sa charmante voiture, je montais dedans et elle en fit de même. J’essayais de m’installer correctement et mis ma ceinture comme un bon citoyen modèle. Je la regardais en attendant qu’elle démarre, elle se pencha en avant pour attacher ses cheveux. Et bien sur il fallait qu’elle avance exactement pour que mon regard tombe pile sur sa poitrine, elle était déterminée et forte tout de même. Un sourire s’afficha sur mes lèvres elle me faisait rire cette fille c’était juste énorme. Elle démarra enfin le moteur et sortit du parking de cette fichu prison enfin je sortais dans tous les sens du terme de cet enfer mais un autre commençait. Toujours aussi bavarde, elle ouvrit encore une fois la bouche :

-Alors dis-moi, qu’as-tu de beau à me raconter depuis trois mois … ? Tu aurais pu m’envoyer une lettre tout de même … Hormis celle pour me demander si tu pouvais loger à la maison.

Oh ba rien de spécial, pendant trois mois j’ai passé mon temps à monter un plan pour te manipuler et avoir la belle vie. J’ai bien rigolé sur toi avec mon ami de cellule et etc. Je suis sur qu’elle adorerait cette jolie réponse mais j’en avais une meilleure pour elle. Et pour les lettres mon envie de lui écrire était à son plus bas, je ne pourrais pas vous expliquer pourquoi mais c’est plutôt la grosse flemme. Bon maintenant il fallait que je réponde à la rousse ce qui n’allait pas être évident pour trouver les mots bon pour qu’elle me désire au plus au point.

-Oh tu sais pour les jolis femmes comme toi on ne peut pas leur raconter les choses horribles qui se passe dans les prisons des hommes. Je suis désolée de ne pas t’avoir écrit plus souvent mon camarades de cellules à tous ses temps toujours envie de détruire tout ce qui concerne le mot papier et crayon. En plus ce gros balou a réussi à me faire hésiter sur ton adresse après qu’il a vu que j’ai réussi à t’envoyer une. J’espère que tu me pardonneras belle ange.


Bon j’avoue cette histoire n’était pas vraiment la mienne mais à un mec d’une autre cellule finalement ça sert à quelque chose les blablas de prison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin ... (Ali♥Nate)   Lun 10 Aoû - 10:16

Je m’engageai avec prudence en dehors du parking de la prison. Enfin, ce bâtiment était loin de lui et loin de moi. Finalement, ça n’avait pas été plus mal que je vienne le chercher. J’allais pouvoir en savoir plus sur ces trois derniers mois. Je savais que la prison était quelque chose de dure à vivre dans la vie d’une personne. J’y avais moi-même passé trois ans. Et encore, je n’avais pas été dire qu’au lieu de voir mon psy pour lui parler, j’y allais pour qu’il pose ses sales pattes sur moi afin de me violer. Oui c’était très rassurant de savoir que le mec qui est censé vous aider vous apporte encore plus de problèmes derrière. J’avais du mentir pour sortir avec une remise de peine. Mais je ne regrettais pas ce séjour en prison. Certes, il m’avait fait perdre mon ex, mais j’y avais trouvé un tout autre réconfort. J’avais trouvé Nate et c’était ça pour le principal pour moi maintenant !


Alors que j’empruntai la rocade pour m’engager sur la nationale, je ne pus m’empêcher de me demander comment ça s’était passé pour lui à la prison. Enfin surtout ces derniers temps, car je n’avais eu aucune nouvelle de lui. Hormis quand il m’avait envoyé une lettre pour me demander si je pouvais l’héberger le temps qu’il trouve une situation stable. Je n’avais même pas pu aller le voir au parloir, car ma demande avait été rejetée. Pourquoi ? Je n’en savais rien … Sûrement parce que j’étais moi-même une ancienne de la prison et que je savais comment passer des choses interdites discrètement. Ca n’aurait pas été dans mon intention, sauf si Nate me l’avait demandé de lui-même. Je ne voulais pas risquer de refaire un petit séjour là-haut ! J’avais assez donné pour une vie, et bien plus encore ! Je mis mon clignotant pour déboiter quand Nate prit enfin la parole.
-Oh tu sais pour les jolis femmes comme toi on ne peut pas leur raconter les choses horribles qui se passe dans les prisons des hommes. Je suis désolée de ne pas t’avoir écrit plus souvent mon camarades de cellules à tous ses temps toujours envie de détruire tout ce qui concerne le mot papier et crayon. En plus ce gros balou a réussi à me faire hésiter sur ton adresse après qu’il a vu que j’ai réussi à t’envoyer une. J’espère que tu me pardonneras belle ange.
Je me tournais rapidement vers lui pour voir s’il me mentait. Mais vu son sourire, je sus que non. Et puis, c’était tout à fait possible. Ma première amie de cellule avait ce problème avec tout ce qui touchait de près ou de loin aux sucreries. Mais avec le temps, j’avais réussi à lui faire passer ce problème en lui faisant comprendre que sa petite fille en mangerait, comme tous les enfants. Et quelques semaines après sa sortie de prison, elle était revenue avec sa petite princesse.
-Tu sais, j’ai passé moi aussi du temps en prison je te rappelle. Et les prisons des femmes, comme l’ont dit beaucoup de gardiens, sont encore pires que celles des hommes. Donc raconte-moi … Parle-moi de ce que tu faisais, à quoi tu pensais, ce genre de chose … Et pour ton compagnon de cellule, je comprends donc je te pardonne. Ma première amie de cellule était pareille avec tout ce qui est sucrerie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin ... (Ali♥Nate)   Lun 10 Aoû - 23:46

La prison, je ne le souhaite à personne ni homme ni femme. Moi je me souviens même plus comment j’étais arrivé là bas à cause de quoi ? Je me souviens des longs moments passé à attendre qu’un gardien ouvre la porte de votre cellule pour vous mettre en rang comme les enfants et attendre qu’on site votre prénom quotidiennement. Après vous deviez aller manger la bouffe qui n’était pas délicieuse comme si vous mangiez à la maison ou Mc Do. Quand on avait enfin fini c’était douche en commun qui n’était pas toujours agréable puis occupation divers ou travaux. Puis midi etc. en fait la vie en prison est des plus ennuyeux si vous n’aimez pas ce que vous faites. Le pire c’est les bagarres dans mon cas j’étais dans un groupe tranquille mais qui se faisait souvent attaquer et il m’arrivait souvent d’envoyer deux ou trois hommes à l’infirmerie avec moi en plus. Ce qui était dommage c’était que l’infirmerie était tenu par un homme, une femme pourrait être plus marrant mais bon pas le droit. Je pense que le pire pendant ses trois mois c’était les demandes au parloir courante par Ali, comme j’étais ami avec le gardien il me foutait la paix à la fin et ne venait plus me demander.

Après mes paroles, elle tourna la tête vers moi pour voir si je lui disais la vérité mais avec ma petite tête d’ange et mon sourire ravageur. Elle me crut, c’était tellement simple. Finalement je commençais à bien l’aimer cette fille sauf elle était trop pipelette, ce n’était pas une super qualité chez une fille. Je commençais à fermer les yeux pour me reposer mais la voix d’Ali m’empêcha :

-Tu sais, j’ai passé moi aussi du temps en prison je te rappelle. Et les prisons des femmes, comme l’ont dit beaucoup de gardiens, sont encore pires que celles des hommes. Donc raconte-moi … Parle-moi de ce que tu faisais, à quoi tu pensais, ce genre de chose … Et pour ton compagnon de cellule, je comprends donc je te pardonne. Ma première amie de cellule était pareille avec tout ce qui est sucrerie.
-Une je sais que la vie n’est pas rose dans votre prison on en parle pas mal. Si tu veux vraiment savoir je finissais au moins une fois par semaine à l’infirmerie, même encore hier j’avais un bleu mais il a réussi à disparaître avant ma sortit. Sinon je pensais mon temps dans les travaux ou avec mes compagnons rien d’important qui nécessite un roman. Tu veux savoir à quoi je pensais pendant mon esprit rêvais ? Ba je voyais un visage d’une magnifique fille rousse avec de magnifique yeux marron tu dois surement la connaître. Répondis-je avec un grand sourire sur les lèvres. Sérieusement ta première amie de cellule ne savait pas s’amuser, mais qui ne peut pas aimer les sucreries ? Un des garçons du groupe lui survivait grâce à celui il pourrait faire un magnifique couple. Sinon toi qu’à tu fais ?

Je m’allongeais les mains derrières la tête et reculais le fauteuil au maximum pour déplier mes jambes. Mes yeux se fermèrent le temps que la conductrice réponde et si elle le faisait pas vite, je plongeais rapidement dans le pays des merveilles et dur de me réveiller après.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin ... (Ali♥Nate)   Dim 16 Aoû - 12:38

La prison, était un endroit horrible, pour n’importe qui. Certaines personnes méritaient réellement leur place là-bas, mais d’autres non. C’était un endroit où mentalement, il fallait être fort. Parce que sinon, on se laissait marcher dessus et on devenait le souffre-douleur des populaires de la prison. A mon arrivée, j’avais été faible. Mais heureusement, ma coloc était une personne respectée du côté des femmes. Bien vite, elle m’avait montré les cordes pour rester en tranquillité dans la prison. J’avais appris et j’avais rapidement atteint les échelons d’après. Si bien, quand quelques semaines, j’étais considérée comme l’une des sœurs des populaires qui faisaient régner la loi. C’était du jamais vu ! Mais j’avais du assister et faire des choses horribles ; des choses qui me hantaient encore maintenant que j’étais sortie.


Faisant attention à la route, je voulais savoir ce qui s’était passé ces derniers mois pour Nate. Je tenais à lui et je ne pouvais m’empêcher de me faire des films. Lui était-il arrivé des choses ? Je ne l’espérai pas … j’avais vu les psys et autres cons du genre en prison. Ce n’était pas des personnes qui aident, bien au contraire ! Ce sont des monstres. Je m’étais promis de me venger un jour ou l’autre du psy que j’avais eu à la prison. Je savais qu’il vivait dans le coin, et je me vengerai !
-Une je sais que la vie n’est pas rose dans votre prison on en parle pas mal. Si tu veux vraiment savoir je finissais au moins une fois par semaine à l’infirmerie, même encore hier j’avais un bleu mais il a réussi à disparaître avant ma sortit. Sinon je pensais mon temps dans les travaux ou avec mes compagnons rien d’important qui nécessite un roman. Tu veux savoir à quoi je pensais pendant mon esprit rêvais ? Ba je voyais un visage d’une magnifique fille rousse avec de magnifique yeux marron tu dois surement la connaître. Sérieusement ta première amie de cellule ne savait pas s’amuser, mais qui ne peut pas aimer les sucreries ? Un des garçons du groupe lui survivait grâce à celui il pourrait faire un magnifique couple. Sinon toi qu’à tu fais ?
Alors il avait pensé à moi en prison ! Mon cœur avait pris une cadence plus rapide lors de cette révélation, mais j’avais fait comme si de rien n’était. Du coin de l’œil, je le vis s’allonger en croisant les bras derrière la tête. Hum … Son torse appétissant était mis en avant, que demander de plus… Mais que pouvais-je bien lui dire … Que j’avais passé mon temps à l’attendre ? Non, j’allais passer pour la fille désespérée … Sortant de l’autoroute, je me garais devant mon garage. J’allais devoir aller faire des courses pour le dîner de ce soir, c’est pourquoi je ne la rangeai pas. Mais qu’allais-je lui répondre … Que j’avais repensé à ce connard de psy qui m’avait violé plusieurs fois par semaine … Non je ne pouvais pas … Une ou plusieurs larmes coulèrent sur mes joues, mais je fis comme si de rien n’était, priant pour qu’il ne remarque rien. Je gardais les yeux fixés devant moi.
-On est arrivés … Et sinon, j’ai rien fait de particulier. Et oui ma coloc était réellement comme ça … à la prison.
J’avais l’impression de souffrir de l’intérieur. Pourvu qu’il ne remarque pas mes larmes. Je ne fis aucuns mouvements pour les essuyer, évitant ainsi de me trahir s’il n’avait rien vu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfin ... (Ali♥Nate)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin ... (Ali♥Nate)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)
» Nate Yassine Taylor || Finished
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ♥] [{fini}
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» Nate Parker (gryf)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bitchin Summer :: Come on and play ! :: Prissiade :: Habitations :: N°57 - A. Thaniël-
Sauter vers: